Thumbnail 4
Thumbnail 4
previous arrow
next arrow

DATES

Du 30 mai au 25 juin 2023

Du mardi au samedi à 21h
Le dimanche à 17h

Durée : 1h20

TARIFS

1ère catégorie
41 €
2ème catégorie
31 €
3ème catégorie
21 €

OFFRE PINTER

1 PLACE ACHETÉE POUR LA COLLECTION = 1 PLACE À 10€ POUR L’AMANT

Pour bénéficier de cette offre, il vous suffira de :

  • Sélectionner votre/vos place(s) pour La Collection dans la catégorie de votre choix et de les ajouter à votre panier
  • Une fois sur la page de votre panier, cliquer sur « Ajouter un autre spectacle«
  • Enfin, ajouter votre/vos place(s) pour L’Amant dans la même catégorie que celle choisie pour La Collection.

Dès lors que vous cumulerez les 2 spectacles dans votre panier, la remise s’appliquera automatiquement sur le montant total de votre commande avant de procéder au paiement.

BILLETTERIE

Sur place et par téléphone :
01 46 06 49 24
Du mardi au vendredi de 17h30 à 21h
Le samedi de 16h à 21h
Le dimanche de 13h à 17h

PRODUCTION

Théâtre National de Bretagne / Compagnie Seconde Nature

CO-PRODUCTION

La Comédie de Reims – CDN

ATTACHÉE DE PRESSE

Dominique Racle
dominiqueracle@agencedrc.com

 

DU 30 MAI AU 25 JUIN 2023

LA COLLECTION

D’HAROLD PINTER

D’Harold Pinter
Traduction Olivier Cadiot
Mise en scène Ludovic Lagarde

Avec
Mathieu Amalric, Valérie Dashwood, Micha Lescot et Laurent Poitrenaux
Dramaturgie Sophie Engel
Lumières Sébastien Michaud
Scénographie Antoine Vasseur
Collaboration à la scénographie Éric Delpla
Costumes Marie La Rocca
Maquillages, perrugues et masques Cécile Kretschmar
Réalisation sonore David Bichindaritz
Conception vidéo Jérôme Tuncer
Assistante à la mise en scène Céline Gaudier
Assistante à la traduction Sophie Mckeown
Assistante costumes Peggy Sturm

Production Théâtre National de Bretagne / Compagnie Seconde Nature
Coproduction La Comédie de Reims – CDN
La Compagnie Seconde Nature
 est conventionnée par le Ministère de la culture.
L’Arche est agent théâtral du texte représenté.

À VOIR ÉGALEMENT L’Amant d’Harold Pinter

RÉSUMÉ

James veut savoir la vérité sur ce qui s’est réellement passé une nuit dans un hôtel de Leeds entre sa femme Stella et Bill, tous deux créateurs de mode.

Tandis que Bill vit chez Harry dans une villa de Belgravia, un quartier huppé de Londres, Stella habite avec James, son mari, dans un appartement de Chelsea, le quartier des artistes.

Quelle est la vraie nature du lien qui unit Harry et Bill ? Et quel rapport entretiennent-ils avec le pouvoir politique ? Que cherche vraiment James ? La vérité seulement ? Pourquoi ? Et Stella, que veut-elle ?

A quoi pense-t-elle ?

NOTE D’INTENTION

LUDOVIC LAGARDE

La Collection est une pièce fascinante et sombre. Le texte distille le poison du mensonge.

(…) Quels réglages passionnels guident chacun de ces personnages entre désir, fantasme, jalousie, envie, mépris et volonté de puissance …

Pinter nous conduit sur de multiples pistes comme autant de départs de fictions, créant une collection d’interprétations. Car tout est fragment dans cette pièce. Mélange inédit de réalisme et d’abstraction, elle ne dit des personnages que l’essentiel qui sert l’action. Esquisse, puzzle, l’intrigue emprunte sa forme au roman noir. Ces quatre-là semblent à la recherche de leur propre histoire. De leur propre mémoire. Les outils de cette quête : l’écriture de Pinter, l’interprétation des acteurs, l’imagination des artistes, celle des spectateurs, et… une cabine téléphonique. Mais la cabine téléphonique a maintenant disparu. Depuis 1962, date d’écriture de la pièce, le développement d’Internet, l’invention des réseaux sociaux, l’arrivée fulgurante des outils numériques et des téléphones portables… tout cela nous a transformés. Notre rapport à la connaissance et à la vérité a changé. La surveillance, le contrôle, les algorithmes ont envahi nos vies. La transparence !

Nous sommes censés aujourd’hui tout voir, tout entendre, tout savoir en temps réel grâce aux nouvelles technologies, et pourtant… toujours autant d’opacité. Plus la vérité semble offerte, plus le mensonge est colporté.
Les fake news, les alternative facts, les manipulations, les révisionnismes, les théories du complot etc., plus les techniques de dématérialisation progressent et le monde virtuel se développe, plus la vérité semble nous échapper. Une autre vie, la seconde, celle de notre existence virtuelle, nous suit comme une étoile ou comme une ombre.

Alors que deviennent aujourd’hui ces personnages créés par Pinter il y a plus de 50 ans, qui semblent flâner dans la ville moderne comme s’ils étaient à l’avant-garde de nos modes d’existence ?

BIOGRAPHIES

▲ HAROLD PINTER

Harold Pinter est un écrivain, dramaturge, metteur en scène et réalisateur britannique. Il entre à la Hackney Downs Grammar School où il s’illustre notamment dans les rôles de Macbeth et de Roméo mis en scène par Joseph Brearly. Il intègre ensuite brièvement la Royal Academy of Dramatic Art en 1948 et publie ses premiers poèmes et un roman semi- autobiographique Les Nains [The Dwarfs].
En 1951, Pinter est admis à l’École centrale des arts de la scène. C’est en 1957 que sa première pièce La Chambre [The Room] est présentée, suivie de L’Anniversaire [The Birthday Party] (1958). Le succès lui vient en 1960 avec Le Gardien [The Caretaker], La Collection [The Collection] (1961), L’Amant [The Lover] (1963), Tea party puis Le Retour [The Homecoming] (1965), qu’il adaptera lui-même pour le cinéma quelques années plus tard. L’œuvre de Pinter est marquée, dès le début, par l’influence du théâtre de l’absurde et de Samuel Beckett. Pour Joseph Losey, Pinter écrit le scénario du film The Servant (1962), et l’adaptation de Accident (1967) et du Messager [The Go-Between] (1969).

Parallèlement à sa carrière de dramaturge, Pinter exerce des activités de comédien, notamment dans ses propres pièces. Il a également réalisé le long métrage Butley, tiré de la pièce de Simon Gray, en 1973. Il revient à la scène en 1971 avec C’était hier [Old Times] et met en scène des pièces créées au National Theatre, dont il devient directeur associé en 1973. Dès lors, il est présent sur tous les fronts: cinéma, radio, télévision et théâtre avec notamment Ashes to Ashes (1996) et Celebration (2000). Il reçoit le prix Nobel de littérature en 2005.

▲ LUDOVIC LAGARDE

C’est à la Comédie de Reims, au Théâtre Granit de Belfort et au Channel de Calais qu’il réalise ses premières mises en scène.
En 1993, il crée Sœurs et frères d’Olivier Cadiot. Depuis 1997, il adapte et met en scène plusieurs romans et textes de théâtre de l’auteur : Le Colonel des Zouaves (1997),
Retour définitif et durable de l’être aimé (2002) et Fairy Queen (2004). En 2001, il commence son parcours d’opéra aux côtés de Christophe Rousset, avec 3 mises en scène d’ouvrages de Lully, Charpentier et Desmarets. En 2008, il met en scène les opéras Roméo et Juliette de Pascal Dusapin à l’Opéra Comique et Massacre de Wolfgang Mitterer au Théâtre São João de Porto, au festival Musica à Strasbourg, puis à la Cité de la Musique à Paris. Au
Festival d’Avignon 2010, il crée Un nid pour quoi faire et Un mage en été d’Olivier Cadiot. En janvier 2012, il présente à la Comédie de Reims l’intégrale du théâtre de Georg Büchner, reprise au Théâtre de la Ville en janvier 2013. En mars 2013, il met en scène au Grand Théâtre du Luxembourg et à l’Opéra-Comique Le Secret de Suzanne de Wolf Ferrari et La Voix humaine de Francis Poulenc.

Il crée Lear is in Town d’après Le Roi Lear de Shakespeare pour la 67e édition du Festival d’Avignon. En 2014, il met en scène Quai ouest de Bernard-Marie Koltès au Théâtre National de Grèce à Athènes. À l’automne 2014, il réalise L’Avare de Molière à la Comédie de Reims, puis La Baraque d’Aiat Fayez en 2015, dans le cadre du festival Reims Scènes d’Europe. En 2016, il met en scène Marta de Wolfgang Mitterer à l’Opéra de Lille et en 2017 Le Nozze di Figaro de Mozart à l’Opéra National du Rhin. De janvier 2009 à décembre 2018, Ludovic Lagarde dirige la Comédie de Reims, Centre Dramatique National.

BIOGRAPHIE

▲ HAROLD PINTER

Harold Pinter est un écrivain, dramaturge, metteur en scène et réalisateur britannique. Il entre à la Hackney Downs Grammar School où il s’illustre notamment dans les rôles de Macbeth et de Roméo mis en scène par Joseph Brearly. Il intègre ensuite brièvement la Royal Academy of Dramatic Art en 1948 et publie ses premiers poèmes et un roman semi- autobiographique Les Nains [The Dwarfs].
En 1951, Pinter est admis à l’École centrale des arts de la scène. C’est en 1957 que sa première pièce La Chambre [The Room] est présentée, suivie de L’Anniversaire [The Birthday Party] (1958). Le succès lui vient en 1960 avec Le Gardien [The Caretaker], La Collection [The Collection] (1961), L’Amant [The Lover] (1963), Tea party puis Le Retour [The Homecoming] (1965), qu’il adaptera lui-même pour le cinéma quelques années plus tard. L’œuvre de Pinter est marquée, dès le début, par l’influence du théâtre de l’absurde et de Samuel Beckett. Pour Joseph Losey, Pinter écrit le scénario du film The Servant (1962), et l’adaptation de Accident (1967) et du Messager [The Go-Between] (1969).

Parallèlement à sa carrière de dramaturge, Pinter exerce des activités de comédien, notamment dans ses propres pièces. Il a également réalisé le long métrage Butley, tiré de la pièce de Simon Gray, en 1973. Il revient à la scène en 1971 avec C’était hier [Old Times] et met en scène des pièces créées au National Theatre, dont il devient directeur associé en 1973. Dès lors, il est présent sur tous les fronts: cinéma, radio, télévision et théâtre avec notamment Ashes to Ashes (1996) et Celebration (2000). Il reçoit le prix Nobel de littérature en 2005.

▲ LUDOVIC LAGARDE

C’est à la Comédie de Reims, au Théâtre Granit de Belfort et au Channel de Calais qu’il réalise ses premières mises en scène.
En 1993, il crée Sœurs et frères d’Olivier Cadiot. Depuis 1997, il adapte et met en scène plusieurs romans et textes de théâtre de l’auteur : Le Colonel des Zouaves (1997),
Retour définitif et durable de l’être aimé (2002) et Fairy Queen (2004). En 2001, il commence son parcours d’opéra aux côtés de Christophe Rousset, avec 3 mises en scène d’ouvrages de Lully, Charpentier et Desmarets. En 2008, il met en scène les opéras Roméo et Juliette de Pascal Dusapin à l’Opéra Comique et Massacre de Wolfgang Mitterer au Théâtre São João de Porto, au festival Musica à Strasbourg, puis à la Cité de la Musique à Paris. Au
Festival d’Avignon 2010, il crée Un nid pour quoi faire et Un mage en été d’Olivier Cadiot. En janvier 2012, il présente à la Comédie de Reims l’intégrale du théâtre de Georg Büchner, reprise au Théâtre de la Ville en janvier 2013. En mars 2013, il met en scène au Grand Théâtre du Luxembourg et à l’Opéra-Comique Le Secret de Suzanne de Wolf Ferrari et La Voix humaine de Francis Poulenc.

Il crée Lear is in Town d’après Le Roi Lear de Shakespeare pour la 67e édition du Festival d’Avignon. En 2014, il met en scène Quai ouest de Bernard-Marie Koltès au Théâtre National de Grèce à Athènes. À l’automne 2014, il réalise L’Avare de Molière à la Comédie de Reims, puis La Baraque d’Aiat Fayez en 2015, dans le cadre du festival Reims Scènes d’Europe. En 2016, il met en scène Marta de Wolfgang Mitterer à l’Opéra de Lille et en 2017 Le Nozze di Figaro de Mozart à l’Opéra National du Rhin. De janvier 2009 à décembre 2018, Ludovic Lagarde dirige la Comédie de Reims, Centre Dramatique National.

DATES

Du 30 mai au 25 juin 2023

Du mardi au samedi à 21h
Le dimanche à 17h

Durée : 1h20

TARIFS

1ère catégorie
41 €
2ème catégorie
31 €
3ème catégorie
21 €

OFFRE PINTER

1 PLACE ACHETÉE POUR LA COLLECTION = 1 PLACE À 10€ POUR L’AMANT

Pour bénéficier de cette offre, il vous suffira de :

  • Sélectionner votre/vos place(s) pour La Collection dans la catégorie de votre choix et de les ajouter à votre panier
  • Une fois sur la page de votre panier, cliquer sur « Ajouter un autre spectacle«
  • Enfin, ajouter votre/vos place(s) pour L’Amant dans la même catégorie que celle choisie pour La Collection.

Dès lors que vous cumulerez les 2 spectacles dans votre panier, la remise s’appliquera automatiquement sur le montant total de votre commande avant de procéder au paiement.

BILLETTERIE

Sur place et par téléphone :
01 46 06 49 24
Du mardi au vendredi de 17h30 à 21h
Le samedi de 16h à 21h
Le dimanche de 13h à 17h

PRODUCTION

Théâtre National de Bretagne / Compagnie Seconde Nature

CO-PRODUCTION

La Comédie de Reims – CDN

ATTACHÉE DE PRESSE

Dominique Racle
dominiqueracle@agencedrc.com