Thumbnail 2
Thumbnail 4
Thumbnail 1
Thumbnail 3
previous arrow
next arrow

DATES

Du 8 mars au 23 avril 2023

Du mercredi au samedi à 19h
Le dimanche à 15h

Relâches le samedi 11 et dimanche 12 mars 2023

Durée : 1h15

TARIFS

1ère catégorie
36 €
2ème catégorie
27 €
3ème catégorie
19 €

BILLETTERIE

Sur place et par téléphone :
01 46 06 49 24
Du mardi au vendredi de 17h30 à 19h
Le samedi de 16h à 19h
Le dimanche de 13h à 15h

PRODUCTION

 Théâtre Gymnase-Bernardines, Marseille

CO-PRODUCTION

 Théâtre Liberté, Toulon

ATTACHÉE DE PRESSE

Dominique Racle
dominiqueracle@agencedrc.com

 

DU 8 MARS AU 23 AVRIL 2023

ICI NOUGARO

DE CHARIF GHATTAS

AVEC GRÉGORY MONTEL ET LIONEL SUAREZ

Texte Charif Ghattas
Mise en scène Charif Ghattas et Grégory Montel
Avec Grégory Montel et Lionel Suarez
Scénographie Laure Montagné
Création musicale Lionel Suarez
Lumière Gaspard Gauthier
Assistante mise en scène Mathilde Levallois

Production Théâtre Gymnase-Bernardines, Marseille
Co-production Théâtre Liberté, Toulon

Photographie © Pierre Gondard

 

RÉSUMÉ

Dans Ici Nougaro, Grégory Montel et Lionel Suarez font s’accorder l’intime récit d’une vocation artistique contrariée et l’évocation fantasmatique de Claude Nougaro. 
Dans son appartement presque vide, Mathias, sosie quadragénaire fasciné par l’artiste, ressasse la beauté folle d’un tel projet. 
Avec une touche d’humour absurde et de poésie, il ravive la flamme de ses rêves de gloire et combat la fragilité de ses velléités. Lancé dans cette quête éperdue, le duo, Grégory Montel et Lionel Suarez, sous la complicité de l’auteur-metteur en scène Charif Ghattas prouvent que la rencontre avec une œuvre ou un artiste comble la solitude, bouscule l’être, transforme sa vie.

NOTE D’INTENTION

CHARIF GHATTAS

Ce projet d’écriture revêt une nouveauté de fond et de forme dans mon parcours d’auteur et de metteur en scène. Dans mes pièces, j’ai souvent exploré un univers de l’intime dans des huis clos investis par des petits groupes d’individus : les 2 frères de Dépendances, les 3 soeurs de Rotterdam  la nuit, les 4 taulards de Du vice à la racine, les 6 amis de Marcus et les siens … Sans l’avoir prémédité, le dispositif d’écriture et de mise en scène s’est reproduit, se régénérant et évoluant de projet en projet. À l’envie d’explorer de nouvelles terres de la langue s’est ajouté l’impérieux désir de retravailler avec Grégory Montel, d’écrire pour le comédien et ami que j’avais dirigé dans ma première pièce 20 ans plus tôt.

C’est à la faveur d’un voyage en voiture que Grégory m’a parlé de sa rencontrer avec Lionel Suarez, de leur envie commune de parler de Nougaro et de ce que le poète avait apporté dans leur vie à travers un spectacle original. La singularité du projet a déclenché l’envie d’écrire pour eux. C’est comme ça que j’ai imaginé la tranche de vie tourmentée d’un quadragénaire, marqué au fer rouge, fasciné, motivé, par la personnalité riche, trouble, complexe et entière de Claude Nougaro. De cette façon, j’ai rejoint les interprètes et les personnages de ma pièce.

BIOGRAPHIES

▲ CHARIF GHATTAS

AUTEUR, CO-METTEUR EN SCÈNE

Auteur, metteur en scène, scénariste, et comédien né au Liban, Charif Ghattas est l’auteur de 15 pièces de théâtre. Ses textes sont représentés en France et au Liban. En France, il a notamment travaillé avec le théâtre des Halles (Avignon) pour sa pièce Les bêtes, le théâtre des Bouffes du Nord (Paris) et le musicien Bachar Mar Khalifé pour Le paradis de Helki, le musée du Jeu de Paume et l’actrice Hiam Abbass qu’il dirige dans sa pièce Le premier jour à l’occasion de l’exposition Soulèvements, le théâtre du Rond-Point pour la création de Dépendances, le théâtre de la Reine Blanche pour Rotterdam la nuit, ou le théâtre des Carmes (Avignon) pour sa dernière création Marcus et les siens. Également scénariste, il travaille actuellement au prochain scénario de la réalisatrice Danielle Arbid, La femme de la situation, ainsi qu’à l’adaptation cinématographique de sa pièce Holiday Inn, last night, et à une série de huis-clos sur l’exploration du couple intitulée Avant Rome. Depuis 2012, il écrit des fictions radiophoniques diffusées sur Radio France. Ses collaborations s’étendent « hors les murs » avec À la recherche de James Tissot, mini série écrite à l’occasion de la rétrospective consacrée à l’œuvre du peintre au Musée d’Orsay en 2020. Plus récemment, il a écrit deux séries de fictions diffusées sur France Inter dans le cadre de l’émission Affaires sensibles. En tant que comédien, il débute dans les films du réalisateur Eduardo Sosa Soria : Sous nos empreintes, puis Après les cendres, pour lequel il obtient le prix du meilleur acteur au festival AsIff de New York (2016). En 2018, il tourne dans la série anglaise The little drummer girl sous la direction du réalisateur coréen Park Chan Wook (Old Boy, Mademoiselle…). En 2019, après avoir joué dans la série Strike Back (HBO), il tourne dans The last planet pour le réalisateur américain Terrence Malick. En 2022, il tourne dans la série 66.5 diffusée sur Canal + puis dans Rich Flue du réalisateur espagnol Galder Gaztelu-Urrutia (La plateforme).

Photographie © Bruno Perroud

▲ GRÉGORY MONTEL

COMÉDIEN, CO-METTEUR EN SCÈNE

Grégory Montel s’intéresse au théâtre dès l’âge de 13 ans. Montant à Paris pour entreprendre des études de droit, il s’inscrit parallèlement à la classe libre du Cours Florent. Conquis, le jeune homme décide de se lancer pleinement dans une carrière d’acteur. Après une formation théâtrale de trois ans, il monte sur les planches dès 2003 et participe à des courts métrages. Ses débuts sur grand écran se font en 2007 : le comédien en herbe apparaît en tant que journaliste dans Pars vite et reviens tard, emmené par José Garcia. Après quelques seconds rôles, notamment dans la comédie romantique Si c’était lui… ou le thriller Blanc comme neige, et un one-man show, Si tu reviens, j’annule tout, c’est véritablement L’air de rien, en 2011, qui le révèle au grand public. Sa pres- tation, dans la peau d’un huissier de justice humaniste, se mettant en tête de rembourser son idole endettée (Michel Delpech), lui vaut d’être présélectionné au César du Meilleur espoir masculin.
Il intègre ensuite le casting de la série à succès Dix pour cent, incarnant à nouveau un personnage dont il se sent proche – Gabriel Sarda, agent artistique protecteur, généreux et d’une entière disponibilité pour ses clients. Entre temps, le comédien tourne dans le téléfilm La Soif de vivre, récompensé du Prix du Public au Festival de Luchon. Puis, aux côtés de Clotilde Hesme dans Diane a les épaules de Fabien Gorgeart. Il tourne également pour les films Les Chatouilles (Andréa Bescond et Eric Métayer, 2018), Les Parfums (Grégory Magne, 2020), Rose (Aurélie Saada, 2021) et Chère Léa (Jérôme Bonnell, 2021).
Actuellement il est à l’affiche des films Libre Garance ! (Lisa Diaz, sorti en septembre 2022), Reprise en main (Gilles Perret, en salle le 22 octobre 2022). On le retrouvera bientôt dans Les Enchantés (Stanislas Carré de Mal- berg, 2023).
Il intègre également le casting des séries Transatlantic, tournée en partie à Marseille (Netflix) et la mini-série britannique The Fear Index (Sky Atlantic).

▲ LIONEL SUAREZ

MUSICIEN, COMÉDIEN

Accordéoniste, compositeur, jazzman, arrangeur, réalisateur, producteur, directeur artistique… Comment dresser une liste de tout ce qu’il sait faire et résumer ainsi un parcours aussi singulier que foisonnant ? Mais de Claude Nougaro à Richard Bona, de Jean Rochefort à l’Orchestre National de Jazz, en passant par Michel Vuillermoz, André Minvielle, Didier Lockwood, Sylvain Luc, Charles Aznavour, Véronique Sanson, Renaud, Pierre Perret, Clotilde Courau, Art Mengo, Yaël Naim et tant d’autres, on saisit l’éclectisme et la polyvalence de ce coloriste subtil qui a su donner à l’accordéon des parfums orchestraux que l’on n’imaginait même pas.

Photographie © Gérald Fleury

BIOGRAPHIES

▲ CHARIF GHATTAS

AUTEUR, CO-METTEUR EN SCÈNE

Auteur, metteur en scène, scénariste, et comédien né au Liban, Charif Ghattas est l’auteur de 15 pièces de théâtre. Ses textes sont représentés en France et au Liban. En France, il a notamment travaillé avec le théâtre des Halles (Avignon) pour sa pièce Les bêtes, le théâtre des Bouffes du Nord (Paris) et le musicien Bachar Mar Khalifé pour Le paradis de Helki, le musée du Jeu de Paume et l’actrice Hiam Abbass qu’il dirige dans sa pièce Le premier jour à l’occasion de l’exposition Soulèvements, le théâtre du Rond-Point pour la création de Dépendances, le théâtre de la Reine Blanche pour Rotterdam la nuit, ou le théâtre des Carmes (Avignon) pour sa dernière création Marcus et les siens. Également scénariste, il travaille actuellement au prochain scénario de la réalisatrice Danielle Arbid, La femme de la situation, ainsi qu’à l’adaptation cinématographique de sa pièce Holiday Inn, last night, et à une série de huis-clos sur l’exploration du couple intitulée Avant Rome. Depuis 2012, il écrit des fictions radiophoniques diffusées sur Radio France. Ses collaborations s’étendent
« hors les murs » avec À la recherche de James Tissot, mini série écrite à l’occasion de la rétrospective consacrée à l’œuvre du peintre au Musée d’Orsay en 2020. Plus récemment, il a écrit deux séries de fictions diffusées sur France Inter dans le cadre de l’émission Affaires sensibles. En tant que comédien, il débute dans les films du réalisateur Eduardo Sosa Soria : Sous nos empreintes, puis Après les cendres, pour lequel il obtient le prix du meilleur acteur au festival AsIff de New York (2016). En 2018, il tourne dans la série anglaise The little drummer girl sous la direction du réalisateur coréen Park Chan Wook (Old Boy, Mademoiselle…). En 2019, après avoir joué dans la série Strike Back (HBO), il tourne dans The last planet pour le réalisateur américain Terrence Malick. En 2022, il tourne dans la série 66.5 diffusée sur Canal + puis dans Rich Flue du réalisateur espagnol Galder Gaztelu-Urrutia (La plateforme).

▲ GRÉGORY MONTEL

COMÉDIEN, CO-METTEUR EN SCÈNE

Grégory Montel s’intéresse au théâtre dès l’âge de 13 ans. Montant à Paris pour entreprendre des études de droit, il s’inscrit parallèlement à la classe libre du Cours Florent. Conquis, le jeune homme décide de se lancer pleinement dans une carrière d’acteur. Après une formation théâtrale de trois ans, il monte sur les planches dès 2003 et participe à des courts métrages. Ses débuts sur grand écran se font en 2007 : le comédien en herbe apparaît en tant que journaliste dans Pars vite et reviens tard, emmené par José Garcia. Après quelques seconds rôles, notamment dans la comédie romantique Si c’était lui… ou le thriller Blanc comme neige, et un one-man show, Si tu reviens, j’annule tout, c’est véritablement L’air de rien, en 2011, qui le révèle au grand public. Sa pres- tation, dans la peau d’un huissier de justice humaniste, se mettant en tête de rembourser son idole endettée (Michel Delpech), lui vaut d’être présélectionné au César du Meilleur espoir masculin.
Il intègre ensuite le casting de la série à succès Dix pour cent, incarnant à nouveau un personnage dont il se sent proche – Gabriel Sarda, agent artistique protecteur, généreux et d’une entière disponibilité pour ses clients. Entre temps, le comédien tourne dans le téléfilm La Soif de vivre, récompensé du Prix du Public au Festival de Luchon. Puis, aux côtés de Clotilde Hesme dans Diane a les épaules de Fabien Gorgeart. Il tourne également pour les films Les Chatouilles (Andréa Bescond et Eric Métayer, 2018), Les Parfums (Grégory Magne, 2020), Rose (Aurélie Saada, 2021) et Chère Léa (Jérôme Bonnell, 2021).
Actuellement il est à l’affiche des films Libre Garance ! (Lisa Diaz, sorti en septembre 2022), Reprise en main (Gilles Perret, en salle le 22 octobre 2022). On le retrouvera bientôt dans Les Enchantés (Stanislas Carré de Mal- berg, 2023).
Il intègre également le casting des séries Transatlantic, tournée en partie à Marseille (Netflix) et la mini-série britannique The Fear Index (Sky Atlantic).

▲ LIONEL SUAREZ

MUSICIEN, COMÉDIEN

Accordéoniste, compositeur, jazzman, arrangeur, réalisateur, producteur, directeur artistique… Comment dresser une liste de tout ce qu’il sait faire et résumer ainsi un parcours aussi singulier que foisonnant ? Mais de Claude Nougaro à Richard Bona, de Jean Rochefort à l’Orchestre National de Jazz, en passant par Michel Vuillermoz, André Minvielle, Didier Lockwood, Sylvain Luc, Charles Aznavour, Véronique Sanson, Renaud, Pierre Perret, Clotilde Courau, Art Mengo, Yaël Naim et tant d’autres, on saisit l’éclectisme et la polyvalence de ce coloriste subtil qui a su donner à l’accordéon des parfums orchestraux que l’on n’imaginait même pas.

DATES

Du 8 mars au 23 avril 2023

Du mercredi au samed à 19h
Le dimanche à 15h

Durée : 1h15

TARIFS

1ère catégorie
36 €
2ème catégorie
27 €
3ème catégorie
19 €

BILLETTERIE

Sur place et par téléphone :
01 46 06 49 24
Du mardi au vendredi de 17h30 à 19h
Le samedi de 16h à 19h
Le dimanche de 13h à 15h

PRODUCTION

 Théâtre Gymnase-Bernardines, Marseille

CO-PRODUCTION

 Théâtre Liberté, Toulon

ATTACHÉE DE PRESSE

Dominique Racle
dominiqueracle@agencedrc.com