Communiqué

Oct 23, 2020

Chère Madame, Cher Monsieur,
Chères spectatrices, Chers spectateurs,

 

Vous l’avez sans doute compris, les dernières mesures sanitaires prises par le gouvernement et, notamment, le couvre-feu instauré dans certaines métropoles à partir de 21 h frappent de plein fouet de nombreux secteurs d’activité et particulièrement le nôtre, celui de la production et de la diffusion du spectacle vivant.
Il ne nous appartient pas de juger du bien fondé d’une telle mesure, nous laissons cela aux experts qui, déjà, ont bien du mal à se mettre d’accord entre eux.
Nous ne nous ajoutons pas à la longue liste des pseudos «éminents spécialistes» auto déclarés qui inondent les réseaux sociaux et les médias de leur savoir acquis au dos d’un emballage de Carambar.
Nous acceptons ces décisions comme telles et tentons de faire preuve d’agilité et d’imagination pour poursuivre notre mission.

Pour ce faire, nous avons modifié en profondeur nos plannings de représentations et, principalement, nos horaires.

Nous sommes bien conscients que certaines représentations en semaine à 18 h 30 ne seront pas de nature à convenir à celles et ceux qui sont en pleine activité, soit au travail, soit au foyer.
Nous pourrions dire à toutes ces personnes actives que nous sommes prêts à leur rédiger des    « mots d’excuse », des attestations, des alibis, des motifs explicites sur leur carnet de correspondance ou fournir tout autre justificatif…
Mais nous craignons que ceci soit bien insuffisant !
Il reste néanmoins les week-ends, pour ceux qui le peuvent, pour profiter de nos deux spectacles à l’affiche, tous deux ovationnés par le public et encensés par la presse. 

Nous vous rappelons que toutes les mesures sanitaires les plus strictes ont été prises pour assurer votre venue en toute sécurité au Théâtre de l’Atelier et qu’aucun cluster n’a été identifié à ce jour dans une salle de spectacle depuis le début de la crise du Covid 19.
Alors, si vous n’avez pas encore assisté à une représentation de « Crise de nerfs » ou de « On purge bébé », nous vous attendons nombreux, non seulement pour goûter au plaisir de merveilleux spectacles mais également pour participer à un acte de résistance au marasme ambiant.

Bien chaleureusement,
 
Marc Lesage
Directeur du Théâtre de l’Atelier

 

À LIRE AUSSI :

Le monde de la culture descend dans la rue

Le monde de la culture descend dans la rue

Le monde de la culture descend dans la rue Les professionnels du secteur organisent plusieurs rassemblements dans toute la France pour dénoncer la «politique du yoyo du gouvernement». La manifestation parisienne partira à midi de la place de la Bastille.   Après...

lire plus