MENU
« C’est la « Melle Julie » la plus exemplaire, puissante, inspirée, exigeante, imparable que j’ai vue. La mise en scène de Julie Brochen devrait être citée en exemple à notre époque du « n’importe quoi-projections-fumigènes-bricolages du texte » : de l’intelligence pure, un sens de la profondeur du sens, une mise à nu, un mouvement lyrique et strict, une direction d’acteurs magnifique. Elle même est une actrice puissante. Quant à Xavier Legrand (un Jean terrifiant d’autorité d’âme et de gestes, sublime) et à Anna Mouglalais (l’actrice la plus audacieuse, baroque, poétique et carnée, sensuelle et cérébrale qui soit) ils irradient....Une grande soirée. Ce que j’ai vu de mieux à Paris depuis le « Vania » par Julie Deliquet.
                                                                                             Pierre Laville. Article Facebook
TARIFS
Catégorie 1 : 39 €
Catégorie 2 : 29 €
Catégorie 3 : 19 €
 
Anna Mouglalis dans "Mademoiselle Julie" : enfin une "Julie" moderne et pas niaise! . L’histoire pourrait presque se dérouler aujourd’hui, entre une milliardaire et un bodyguard. L’action est vive, bien envoyée, et c’est la force de la mise en scène – bravo Julie Brochen!
Catherine SCHWAAB, MATCH

" (...) Tout va vite dans ce drame mené comme une danse de sexe et de mort. Julie Brochen (...) a monté la face solaire de ce drame, la folie du désir qui s'y épanouit, l'énergie folle qu'elle donne à Melle Julie (...)"
Fabienne PASCAUD, TÉLÉRAMA

"Xavier Legrand est un comédien exceptionnel (...), d’une finesse étourdissante. Tout est juste, acéré, déchirant. Face à lui, Anna Mouglalis, si belle, à la voix si envoûtante, (...) passe par toutes les nuances qu’exige Strindberg. De l’abandon d’une petite fille à la fureur d’une Gorgone. Elle communique à la salle un vertige troublant. Julie Brochen montre tout. La mort, le sang. (...)"
Armelle HÉLIOT, LE FIGARO

"Occupant tout le plateau du théâtre de l’Atelier, jusque dans ses profondeurs (belle scénographie de Lorenzo Albani), Julie Brochen a conçu une mise en scène incendiaire. Non seulement Strindberg est respecté mais son huis clos entre Kristin, la cuisinière (...) et les protagonistes est haletant, décortiqué, mis à nu. Chaque souffle devient incandescent (...)"
Gérald ROSSI, L’HUMANITÉ

"La mise en scène signée Julie Brochen (...) rend parfaitement compte du combat impitoyable qui s’instaure entre la demoiselle et le valet : à l’attraction sexuelle se mêlent des rapports autrement complexes relevant de la lutte des classes. Tandis que Julie, de plus en plus ivre, ne pense qu’à déchoir, Jean projette son ascension sociale."
Hugues LE TANNEUR, LA VIE
                   
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre expérience et réaliser des statistiques de visites. OK
je m'inscris à la newsletter
Facebook Théatre Atelier Twitter Théatre Atelier Théatres parisiens associes